Canada : Essais libres 1 - Alonso 4

Dans une séance interrompue 12 minutes suite à la sortie sans gravité de la Caterham d'Heikki Kovalainen, et marquée par des visites sympathiques de la faune de l'Île Notre-Dame, Lewis Hamilton a tiré son épingle du jeu en établissant le meilleur temps, alors que l'après-midi pourrait être perturbé par la pluie.

C'est sous un ciel couvert et des températures plus fraîches que prévues, 20°C dans l'air, contre 22°C sur la piste, que débute cette première séance du weekend canadien. A l'instar d'il y a deux semaines à Monaco, tous les pilotes titulaires sont présents dès cette session. Et comme la pluie est annoncée pour l'après-midi, les pilotes se pressent pour effectuer leur traditionnel tour d'installation, le premier à sortir étant Jean-Éric Vergne (Toro Rosso).

Les Red Bull sont d'ores et déjà équipées d'une batterie de capteurs, sur le ponton pour Sebastian Vettel, et derrière la roue avant gauche pour Mark Webber, tandis que Felipe Massa embarque de nouveaux échappements, largement inspirés de la solution de McLaren, et une quantité importante de liquide vert de visualisation du flux aérodynamique.

Le temps s'écoule rapidement, et si l'action en piste ne décolle pas avant la barre des 10 minutes, il est mis à profit par les mécaniciens pour détacher les capteurs, photographier les formes tracées par le liquide vert avant de le nettoyer, et faire de premiers changements si besoin.

Kimi Raikkonen (Lotus) est le premier homme à déclencher son chronomètre et à signer un temps en 1:20.347 (Tendres). Sur ses talons, Romain Grosjean abaisse la marque d'un dixième. Rapidement, les chronos descendent ; la référence étant signée par Nico Rosberg (Mercedes) en 1:16.837 (Tendres) tandis que Bruno Senna (Williams) peine à trouver ses points de freinage, se contraignant à couper le virage 8 puis la dernière chicane, avant d'être imité par Paul di Resta (Force India) et Heikki Kovalainen (Caterham) quelques minutes plus tard, aussi au virage 13.

Des écarts de trajectoires qui s'expliquent par les quelques gouttes qui tombent à l'entrée des stands, rendant le circuit à cet endroit légèrement glissant, permettant à Lewis Hamilton (McLaren), de signer dans un premier temps le deuxième chrono, puis de descendre le temps de référence à 1:16.080 (Tendres). Et alors qu'on croit que l'Anglais va améliorer son temps, allumant ses secteurs en violet sur les écrans d'ordinateur, il rentre aux stands.

Il ne reste qu'une heure de roulage lorsque Felipe Massa (Ferrari) se hisse au troisième rang, seulement devancé par Kamui Kobayashi et Lewis Hamilton. Les températures étant loin des prévisions pour un mois de juin à Montréal, les mécaniciens de chez McLaren utilisent du ruban adhésif pour obstruer les écopes de freins, trop refroidis donc perdant leur efficacité.

Les freinages ratés se succèdent, Narain Karthikeyan se laissant piéger dans le dernier virage, puis Romain Grosjean dans le virage 8, sans conséquences. A cet instant, seuls les Marussia et Jenson Button, qu'on avait auparavant vu effectuer un deuxième tour d'installation, n'ont pas encore de temps, comptant pourtant chacun 5 ou 6 tours couverts.

Et alors qu'un renard traverse la piste entre les virages 4 et 5, la pluie refait une courte apparition, surprenant Mark Webber au freinage du virage 3, mais ne stoppant pas sa séance. L'Australien peut donc signer dans son tour suivant un temps de 1:16.347 (Tendres), le plaçant troisième derrière Nico Rosberg, qui venait de se rapprocher de Lewis Hamilton, l'Anglais en profitant pour ressortir. Webber est imité dans sa petite erreur par Bruno Senna, dont c'est déjà la troisième erreur dans cette séance. Le Brésilien doit enclencher la marche arrière pour repartir, lui aussi sans dommages.

La hiérarchie se resserre, Sebastian Vettel et Michael Schumacher signant chacun deux chronos coup sur coup dans la fenêtre de 1:16.1 à 1:16.4 , rejoints par Jenson Button, enfin de sortie, 6ème en 1:16.347 (Tendres).

Et le premier pilote a être surpris par le tracé canadien est Heikki Kovalainen, en sortie de virage 9. Le Finlandais patine trop, survire, et manque de se rattraper avant de toucher le mur extérieur, arrachant sa roue avant droite. La quantité assez impressionnante de débris, et semble-t-il de gazon, jonchant la piste force la direction de course à sortir le drapeau rouge alors qu'il reste 40 minutes, le chrono continuant à défiler comme le requiert le règlement en cas d'interruption d'une séance d'essais libres.

Et alors que les commissaires peinent à contrôler la Caterham une fois amarrée à la grue, la monoplace effectuant un mouvement de balancier au point de heurter la piste, les 12 premiers pilotes se tiennent alors en une seconde dans l'ordre suivant : Hamilton, Vettel, Rosberg, Schumacher, Webber, Button, Kobayashi, Massa, Perez, Grosjean, Alonso et Raikkonen. Les deux Marussia ferment la marche, n'ayant eu le temps de boucler que 3 tours lancés chacune tout au plus.

L'interruption permet d'observer que les Red Bull embarquent des caméras supplémentaires à celles fournies par la FOM. Un tel dispositif leur permet de récupérer leurs propres images, et d'évaluer, par exemple, la déformation de la carrosserie.

La séance repart alors qu'il reste 28 minutes de roulage, et c'est Fernando Alonso qui est le premier à fouler à nouveau le bitume. Kimi Raikkonen et Michaël Schumacher en profitent pour réaliser des essais de départs à la sortie des stands.

Le ciel est toujours menaçant, et Lewis Hamilton se voit forcé de couper les deux premiers virages après avoir loupé à son tour le freinage vers le virage Senna. Pendant ce temps, Nico Rosberg signe le meilleur temps en 1:15.782, manquant de peu de percuter une Ferrari dans la longue ligne droite précédant les stands. Son temps est battu dans la minute par Lewis Hamilton, en 1:15.564. Sebatien Vettel évite lui aussi une voiture plus lente qui s'avérera être Bruno Senna mais de manière plus cavalière, en coupant la dernière chicane sans trop lever le pied. Une enquête va d'ailleurs être ouverte sur cette manoeuvre. L'Allemand se fait lui aussi surprendre dans son passage suivant au virage 8, empruntant le chemin déjà tracé par Bruno Senna et Romain Grosjean.

Gros plan est alors fait sur l'aileron avant de la Mercedes, légèrement modifié pour adapter la voiture au beosin de vitesse de pointe du circuit Gilles Villeneuve, tout simplement en ôtant les éléments situés au-dessus des éléments principaux de la moustache.

Il reste un quart d'heure quand Sebastian Vettel grimpe au 4ème rang de la hiérarchie, en 1:16.010 (Tendres), dépassé quelques minutes plus tard par Kamui Kobayashi en 1:16.000 tout rond. Les visites animales se poursuivent avec un écureuil, qui arrivé en plein milieu de la piste, se ravise et choisit de rebrousser chemin pour se mettre à l'abri.

Le vendredi de Jenson Button semble compromis, sa monoplace étant coupée en deux pour des réparations à effectuer suite à une fuite d'huile dans sa boîte de vitesses, alors que l'Anglais a besoin de roulage pour résoudre ses problèmes d'équilibre et que la pluie devrait faire une apparition plus franche dans l'après-midi, empêchant les équipes d'explorer toutes les possibilités de réglages. Le compte Twitter de McLaren annonce cependant que la MP4-27 sera rapidement réparée pour la séance suivante.

A 3 minutes de la fin, alors que la majorité des pilotes semble être de sortie avec les pneus Super Tendres, Nico Hulkenberg signe le 7ème chrono en 1:16.079 et Sebastian Vettel monte à la 3ème place en 1:15.801. Le drapeau à damiers flotte sur la ligne droite des stands quand l'Allemand, signant au passage le meilleur deuxième secteur, progresse à nouveau dans la hiérarchie en achevant son tour en deuxième position en 1:15.682. La séance se termine par un essais d'arrêt aux stands chez Mercedes, avec un changement de pneus pour Nico Rosberg.

1 Hamilton McLaren 1:15.564 30
2 Vettel Red Bull 1:15.682 +0.118 29
3 Rosberg Mercedes GP 1:15.782 +0.218 30
4 Alonso Ferrari 1:15.842 +0.278 34
5 Webber Red Bull 1:15.897 +0.333 28
6 Hulkenberg Force India 1:15.986 +0.422 29
7 Kobayashi Sauber 1:16.000 +0.436 31
8 Perez Sauber 1:16.249 +0.685 32
9 Schumacher Mercedes GP 1:16.264 +0.700 28
10 Button McLaren 1:16.347 +0.783 12
11 di Resta Force India 1:16.460 +0.896 32
12 Massa Ferrari 1:16.619 +1.055 17
13 Maldonado Williams 1:16.859 +1.295 26
14 Grosjean Lotus F1 Team 1:16.890 +1.326 36
15 Raikkonen Lotus F1 Team 1:17.014 +1.450 42
16 Vergne Toro Rosso 1:17.352 +1.788 28
17 Ricciardo Toro Rosso 1:17.580 +2.016 31
18 Petrov Caterham F1 1:17.935 +2.371 23
19 Kovalainen Caterham F1 1:18.177 +2.613 16
20 De la Rosa HRT 1:18.182 +2.618 26
21 Senna Williams 1:18.762 +3.198 36
22 Karthikeyan HRT 1:19.354 +3.790 23
23 Glock Marussia Virgin 1:20.004 +4.440 21
24 Pic Marussia Virgin 1:20.067 +4.503 23